bojanglesEn attendant Bojangles...j'adore cette chanson. Nina Simone est en bonne place dans ma discothèque. C'est doux c'est beau tout simplement...

J'avais remarqué ce livre et je l'avais laissé passé. Et puis B. m'en a parlé.  Elle avait pleuré en le lisant. Mais c'était très beau...alors voilà il était temps de le lire.

Les premières pages ont été étranges. Délirantes. Je ne comprenais pas vraiment mais ça allait venir. Et puis j'ai été triste. Pour l'enfant surtout. C'était la mère en moi qui réagissait. Oui je crois même que je n'étais pas contente. Un peu en colère...

Mais il y avait cet amour fou. Oui c'est cela. L'amour immensément et terriblement fou. J'ai avancé dans le livre et j'ai avancé dans les sentiments. C'était tellement touchant et bouleversant tout cela. Cette imagination dans les mots. Cette envolée parfois dans les descriptions. Et puis la fin...la fin...belle et triste. J'ai vu que c'était les dernières pages alors j'ai mis Bojangles...tout doucement... pour terminer ma lecture avec la chanson qui avait été présente tout le long de ma lecture, tout le long de cette histoire.

Je n'ai pas pleuré. Mais j'ai été très émue par cette histoire qui prend toute sa beauté dans cette fin. Dans les mots de cette mère. Alors je n'étais plus en colère. Je comprenais...